Biographie de DD1

DD1 en 1948

DD1 en 1948

DD1 est née en 1411 en Angleterre d’une famille royale sous le nom de Bobby Joe. On lui découvre des pouvoirs de mutante à l’âge de 5 ans. Elle détient la faculté d’avoir les petits orteils élastiques. Toutefois, il est bien connu que ce pouvoir est accompagné d’un grave effet secondaire : l’immortalité. Malgré cette terrible fatalité, Bobby réussi à traverser les générations sous différents pseudonymes comme Georges Sand, Clara Schumann, la Joconde, Edgard Alan Poe, Beethoven, la Vénus de Milo, Marylin Monroe, Mère Thérésa et plus récemment, Samantha Fox. Mais les succès mineurs qu’elle obtient sous ces noms ne sont rien à comparer ceux de sa carrière de teneuse de serviette dans les toilettes du renommé hôtel Le Balmoral entre 1946 et 1951. Elle y invente la fameuse technique de séchage-de-main-en-une-étape qui consiste à enrober les mains des clients dans une serviette et attendre exactement 23 minutes 20 secondes pour que l’eau imbibe complètement dans la serviette. Cette découverte en fait instantanément la femme la plus célèbre de tous les temps.

Lasse de la gloire internationale, Bobby passe dans l’anonymat à partir des années 1960 sous le pseudonyme de Lucy Starr Doolittle. Elle entreprend alors la fondation d’une école de jeunes mutants ayant pour but la protection de la sécurité planétaire. Cet emploi lui offre beaucoup plus de temps libre, car les responsabilités y sont bien moins importantes. Elle commence donc à s’adonner à des passe-temps divers comme les plaisirs culinaires. Son invention du gâteau au fromage Kraft Diner lui vaut d’ailleurs la fourchette d’or de Paris en 1974. Durant les années d’élaboration de cette recette, entre 1967 et 1973, elle découvre par erreur une drogue hallucinogène qu’elle nomme d’après les initiales de son nom fictif du moment.

DD1 en 1982

DD1 en 1982

Entre 1975 et 1985, Bobby sombre dans l’enfer de la drogue qu’elle avait elle-même créée. C’est pendant cette période sombre de sa vie que Bobby se fait appeler Samantha Fox. Elle se rend vite compte que l’image qu’elle projette nuit aux générations de fans qui l’adulent. Elle décide donc de vaincre sa dépendance à la drogue et entreprend une cure de désintoxication en octobre 1985. Un an plus tard, elle réussi à vaincre le terrible mal qui l’affligeait depuis si longtemps. Mais le combat a été difficile et Bobby doit renoncer à son immortalité pour continuer à vivre normalement.

Dernière image connue de DD1, prise en 2000

Dernière image connue de DD1, prise en 2000

Bobby s’installe alors au Québec sous le pseudonyme d’Andréanne. Elle tente de passer incognito, mais ces nombreux talents font vite planer des doutes sur sa provenance. Ces facultés de pianiste vendent presque la mèche une certaine soirée au cours de laquelle un critique musical du prestigieux journal L’Écho du Nord aborde Bobby en lui disant  « T’es dont ben bonne ma petite fille, t’étais-tu Beethoven dans une autre vie ? ». Bobby n’a d’autre choix que d’éliminer ce perspicace journaliste.

Cette aventure sanguinaire lui donne la brillante idée de devenir une terroriste internationale. Entre 1992 et 2001, sous le pseudonyme de Ben Laden, elle entreprend la destruction de l’empire américain qui est, à son avis, le seul responsable de la perte de son immortalité.

En 2002, sa soif de vengeance assouvie, elle commence à fréquenter le groupe Mediafed, groupe intellectuel d’élite réunissant les plus puissants esprits que la Terre ait portés. Elle s’intègre rapidement au groupe étant donné sa beauté légendaire et commence une nouvelle vie sous le pseudonyme de DD1.